Le Marbré (Pagellus Mormyrus)

Le Marbré, appartenant à la famille des Sparidés, est un poisson qui se distingue par ses motifs distinctifs et son comportement grégaire, particulièrement apprécié des pêcheurs pour sa combativité et sa chair savoureuse. Connu sous divers noms tels que Tinoé, Mormyre, ou encore Rayé dans différents pays, il est reconnu internationalement comme le Striped Bream en anglais ou Marmora en italien.

Alimentation

Le Marbré trouve sa subsistance dans les crustacés, les petits mollusques, et les poissons vivant près du fond marin. Les amateurs de pêche le ciblent souvent avec du ver de sable ou du ver de chalut, attirés par sa préférence pour ces appâts.

Caractéristiques Physiques

Ce poisson peut atteindre une taille comprise entre 20 et 40 cm, voire exceptionnellement 50 cm. Sa croissance est progressive au fil des ans, marquée par un développement significatif en taille à chaque étape de sa vie. Avec un poids pouvant aller jusqu’à 2 kg, le Marbré se reconnaît facilement à ses stries transversales noires, sa tête prononcée et arquée, ainsi que ses grands yeux noirs, sur un fond argenté.

Habitat et Comportement

Préférant les eaux saumâtres et les lagunes, le Marbré partage une sensibilité au froid avec la Daurade, rendant sa capture plus fréquente durant les mois d’été. Ce poisson a tendance à vivre en groupes, ce qui signifie qu’une prise peut souvent en annoncer d’autres de taille similaire dans les environs.

Reproduction

Le Marbré est hermaphrodite, avec une transformation de sexe s’opérant entre 25 et 32 cm, ce qui correspond à un âge de 4 à 7 ans. Sa période de frai s’étend du printemps à la fin de l’été, avec un pic en juillet et août, où les alevins se regroupent en eau peu profonde.

Conclusion

La capture du Marbré offre une expérience enrichissante pour les pêcheurs, tant par son abondance durant la belle saison que par la qualité de sa chair. Il est cependant important de pratiquer une pêche responsable, notamment en relâchant les jeunes poissons trop petits pour assurer la pérennité de l’espèce. En cas de capture accidentelle d’un Marbré de petite taille, il est préférable de couper la ligne plutôt que d’essayer de retirer l’hameçon, afin de minimiser les dommages au poisson et favoriser sa survie une fois remis à l’eau.