Le Gardon (Rutilus Rutilus)

Le Gardon, également appelé vaugeron, vingeron ou roche parmi d’autres noms régionaux, appartient à la famille des Cyprinidés. Cette espèce, répandue sur une grande partie de l’Europe à l’exception du bassin méditerranéen, est un des poissons d’eau douce les plus communs et joue un rôle clé dans l’équilibre écologique des cours d’eau.

Alimentation

Le régime alimentaire du Gardon est varié et opportuniste, incluant zooplancton, mousses, plantes aquatiques, larves, insectes, mollusques, et particules organiques. Cette diversité alimentaire lui permet de s’adapter à différents environnements aquatiques. Le Gardon fouille activement le substrat, retournant graviers et pierres en quête de nourriture. Sa tendance à vivre en bancs intensifie la concurrence pour la nourriture, expliquant son appétit vorace, qui diminue cependant avec la baisse de la température de l’eau.

Description

Le Gardon est facilement reconnaissable à son corps aplati, son dos verdâtre avec des reflets bleutés, ses flancs argentés, et son œil orangé à rougeâtre. Ses nageoires sont jaunâtres ou parfois d’un rouge rosé, et sa ligne latérale comporte de 41 à 45 écailles. Il possède également 5 ou 6 dents pharyngiennes, caractéristique typique des membres de sa famille.

Habitat

Privilégiant les eaux calmes, le Gardon fréquente rivières à faible courant, étangs, bras morts, et retenues de barrage, bien qu’il puisse aussi être trouvé dans des courants plus vifs et même dans des zones habituellement peuplées par des truites. Sa grande adaptabilité le rend présent dans une variété d’habitats aquatiques à travers l’Europe.

Reproduction

La reproduction du Gardon a lieu entre avril et juin, lorsque la température de l’eau dépasse les 10°C. Les rassemblements reproducteurs se forment dans des zones peu profondes où les femelles pondent entre 200 000 et 300 000 œufs par kilo de leur poids sur la végétation aquatique ou d’autres substrats où les œufs peuvent adhérer. Les mâles, quant à eux, arborent des tubercules nuptiaux blancs sur la tête. Les œufs éclosent après 5 à 10 jours, selon la température. Il est à noter que le Gardon peut parfois s’hybrider avec d’autres espèces comme la brème ou le rotengle.

Importance Écologique et Halieutique

Bien que sa chair soit considérée de faible qualité gastronomique, le Gardon reste une prise appréciée par les pêcheurs pratiquant la pêche au coup ou à l’anglaise, qui le remettent souvent à l’eau. En tant que poisson fourrage, il constitue un maillon essentiel de la chaîne alimentaire aquatique, nourrissant de nombreux prédateurs et contribuant ainsi à la biodiversité et à l’équilibre des écosystèmes d’eau douce. Sa présence abondante et sa contribution écologique soulignent l’importance de pratiques de pêche durables pour maintenir les populations de gardons et la santé globale des cours d’eau.