La dorade Coryphène (Coryphaena Hyppurus)

La Coryphène, également connue sous le nom de Dorade Coryphène ou Mahi Mahi, est un membre spectaculaire de la famille des Coryphènidae. C’est un poisson très apprécié des pêcheurs sportifs et des gourmets, connu pour sa beauté, sa puissance au combat, et sa délicieuse chair.

Alimentation

La Coryphène est un prédateur omnivore qui se nourrit d’une grande variété de proies, incluant calamars, crustacés pélagiques, exocets, orphies, maquereaux, chinchards, sardines, anchois, et mulets. Elle est particulièrement attirée par les crustacés pélagiques, ce qui explique son attrait pour les objets flottants où elle espère trouver des proies cachées.

Taille et Poids

La taille des Coryphènes peut varier considérablement, avec des jeunes individus mesurant environ 70 cm dès leur arrivée sur les côtes en été, et des spécimens pouvant atteindre 2 mètres. Le poids maximum enregistré d’une coryphène est de 39 kg au Costa Rica, bien que la plupart des prises en Méditerranée ne dépassent pas 20 kg.

Description

La Coryphène est immédiatement reconnaissable à son corps largement comprimé latéralement, ressemblant à une batte de baseball, avec une coloration bleu-vert irisée et des taches bleues. Elle possède une bosse frontale distinctive chez les mâles, une mâchoire fine munie de petites dents, et des nageoires pectorales et caudales jaunes effilées. Sa splendide coloration change dramatiquement une fois hors de l’eau, perdant de sa brillance.

Mœurs et Habitat

Les Coryphènes sont des poissons migrateurs vivant en haute mer mais se rapprochant des côtes pendant l’été et l’automne. Elles sont attirées par tout ce qui flotte en surface, utilisant ces objets comme des cachettes pour embusquer leurs proies.

Reproduction

Ces poissons se reproduisent dans les régions chaudes, avec une croissance extrêmement rapide qui leur permet d’atteindre la maturité dès 40 cm. Leur fécondité et leur taux de croissance élevés assurent une survie face aux nombreux prédateurs.

Conclusion

Les Coryphènes enchantent autant par leur esthétique exceptionnelle que par le défi qu’elles représentent pour les pêcheurs et la qualité de leur chair. Malgré leur attrait, il est crucial de pratiquer une pêche responsable pour assurer la durabilité de cette espèce magnifique, notamment en relâchant les jeunes individus pour préserver leur population.