Le Mérou (Epinephelus Guaza – Epinephelus Marginatus)

La famille des Serranidés comprend des espèces marines remarquables telles que l’Epinephelus marginatus, communément appelé mérou brun ou mérou de Méditerranée, et l’Epinephelus guaza, connu sous le nom de mérou noir ou mérou sombre. Ces poissons sont appréciés pour leur présence imposante et leur rôle crucial dans l’écosystème marin.

Alimentation

Le régime alimentaire du mérou est varié et carnivore, incluant principalement des poulpes, des calmars, divers types de poissons plus petits, et une variété de crustacés. Cette alimentation diversifiée témoigne de l’adaptabilité du mérou à son environnement et de sa position de prédateur au sein de la chaîne alimentaire marine.

Caractéristiques Physiques

Les mérous peuvent atteindre une taille considérable, variant généralement entre 80 cm et 1,20 m, voire exceptionnellement jusqu’à 1,50 m pour certaines espèces. Le poids de ces poissons robustes varie de 10 kg à 40 kg, voire plus. Leur corps trapu est distinctivement marqué de taches claires, avec un dos sombre contrastant avec un ventre et des flancs tirant vers le jaune, rappelant ainsi leur appartenance à la famille des Serranidés.

Habitat et Comportement

Les mérous sont des poissons sédentaires qui privilégient les fonds rocheux, depuis la surface jusqu’à des profondeurs de 200 mètres. Cette préférence pour les habitats rocheux leur fournit de nombreuses cachettes et zones de chasse, essentielles à leur survie.

Reproduction

Intéressant aspect de leur biologie, les mérous sont des espèces hermaphrodites protogynes : ils naissent femelles et certains individus deviennent mâles vers l’âge de 10 ans. Ils atteignent leur maturité sexuelle aux alentours de 5 ans. La reproduction donne lieu à des œufs pélagiques, ce qui signifie que les œufs et les larves dérivent librement dans l’eau, augmentant ainsi leurs chances de survie loin des prédateurs du fond.

Conservation

Les mérous sont devenus rares dans certaines régions, notamment en Méditerranée, en raison de la surpêche et de la dégradation de leur habitat. La pêche sous-marine de ces espèces est réglementée voire interdite dans certaines zones pour permettre la reconstitution de leurs populations. En cas de capture, il est fortement conseillé de relâcher ces poissons magnifiques, après éventuellement une prise de photo en souvenir, afin de contribuer à leur préservation.

Le mérou est un poisson majestueux dont la présence est un indicateur de la santé des écosystèmes marins. Sa conservation est essentielle pour maintenir la biodiversité et l’équilibre des habitats marins.