La Grande vive (Trachinus Draco)

La Grande Vive, également connue sous divers noms régionaux en France, comme Avive, Étherin en Normandie, ou encore Aragna en Languedoc et Provence, fait partie de la famille des Trachinidés. Ce poisson, redouté par les pêcheurs et les baigneurs pour son venin, est aussi apprécié pour sa chair savoureuse.

Alimentation

La Grande Vive est un prédateur à l’affût, se nourrissant d’alevins et de crustacés tels que les crabes et les crevettes dans sa jeunesse. À l’âge adulte, elle privilégie les petits poissons comme les gobies, lançons et anchois, démontrant une adaptation à son environnement pour sa survie.

Taille et Poids

Ce poisson présente une taille variant de 12 à 35 cm, pouvant exceptionnellement atteindre 45 cm. Son poids oscille généralement entre 500 et 600 grammes, avec des spécimens pouvant peser jusqu’à 1,5 kg.

Description

La Grande Vive se distingue par son corps allongé et comprimé latéralement, équipé de deux petites épines situées au-dessus des orbites, un trait distinctif par rapport à la Petite Vive. Les rayons épineux de sa nageoire dorsale et l’épine de son opercule sont connectés à une glande venimeuse, rendant toute blessure infligée par ce poisson extrêmement douloureuse.

Mœurs et Habitat

Ce poisson sédentaire vit enfoui dans le sable ou les petits graviers, guettant ses proies. La Grande Vive peut former de petits groupes nocturnes. En été, elle fréquente les zones côtières peu profondes et migre vers des fonds plus importants, entre 20 et 150 mètres, durant l’hiver.

Reproduction

La reproduction de la Grande Vive en Méditerranée se produit au printemps et en été, suivant un cycle adapté à son environnement marin.

Conclusion

Appréciée dans la pêche de surf casting pour sa qualité gustative, la Grande Vive exige une manipulation prudente en raison de son venin. Les pêcheurs et les baigneurs doivent rester vigilants, surtout la nuit, pour éviter les blessures douloureuses. Sa présence dans les eaux peu profondes pendant l’été en fait une rencontre commune mais potentiellement dangereuse pour les amateurs de mer.